Association Pour la Protection du Plateau de Loëx

Notre position :

Très vite, nos objectifs s’imposent, dictés par un constat d’évidence : préserver ce magnifique espace naturel, dernier de la périphérie annemassienne et ultime foyer d’agriculture authentique, que la variante B se propose de détruire. De surcroit, ce projet n’apporterait aucune solution au problème du trafic local, tout en s’avérant extrêmement coûteux. Par contre, une autre des variantes proposées (A) n'exigerait qu'un réaménagement à moindres frais du tracé existant. Voir détails techniques dans la Revue de Presse.

 

En réalité :

Mais par-delà ce constat d’évidences, se profile un réel problème de fond :

La politique du « tout voiture », du « tout bétonnage » et de destructions systématiques du patrimoine rural et naturel, est-elle la seule réponse que l’on puisse apporter au problème posé par le développement d’une région, tel le co-voiturage, la promotion de transports en commun authentiques et efficaces?

 

On ne cesse d’exhorter le citoyen à d’avantages de sacrifices, à restreindre ses dépenses d’énergie, à veiller à l’équilibre naturel ; mais ne peut-on attendre le même comportement chez certains de nos dirigeants ?